La Fédération des Leadership des Femmes Arabes participe à la Conférence mondiale sur la tolérance, la paix et le développement durable

0 3

La Fédération des Leadership des Femmes Arabes participe à la Conférence mondiale sur la tolérance, la paix et le développement durable

Traduit par /Yousra Mohamed Massoud

Sous les auspices de la Ligue des États arabes et à l’invitation généreuse du Conseil mondial pour la tolérance et la paix, l’Union des femmes arabes a participé à la conférence internationale “Tolérance, paix et développement durable dans le monde arabe”, tenu les 17 et 18 octobre au siège du Secrétariat général de la Ligue des États arabes, en présence du Secrétaire général de la Fédération Dr Hala ADly Hussien et la représente de la Fédération en Egypte Dr Riham El Assy ,et par la présence du dr Mohamed Abou Zied El Amir ,le Vice-président de l’Université Al-Azhar et du Pape Touadros II,  Papa d’ Alexandria, Patriarche de la Prédication de Jérusalem, et le cardinal Marr Bashara Boutros, patron.

Le Secrétaire général adjoint, l’Ambassadrice Haïfa Abu Ghazaleh, avait indiqué  que :« La Conférence vise à souligner les efforts des institutions nationales et intergouvernementales et les organisations non gouvernementales dans la lutte contre la haine et l’intolérance et la promotion d’une culture de tolérance et l’analyse des réalités législatives des lois anti-haine et l’examen des perspectives de leur développement, et surveiller les obstacles et les défis auxquels fait face la lutte contre la haine et l’intolérance et prévoir une vision future pour diffuser une culture de tolérance et consolider ses principes pour la durabilité de la paix et du développement dans le monde arabe.

La Conférence a traité plusieurs axes , dont le plus important était la lutte contre la haine et la diffusion d’une culture de tolérance dans le discours religieux entre réalité et espérance. La lutte contre la haine dans la législation nationale et son rôle dans l’enchâssement des principes de tolérance dans la société et l’information et son impact sur la diffusion des valeurs de tolérance et la durabilité de la paix communautaire, le rôle des gouvernements et des organisations gouvernementales dans la lutte contre la haine et la diffusion d’une culture de tolérance et de durabilité du développement aux niveaux mondial et régional, et la responsabilité des établissements d’enseignement et de recherche de s’attaquer aux problèmes de haine et de diffuser les valeurs de tolérance et le rôle des institutions nationales et internationales et de la société civile dans la lutte contre la haine et la promotion d’une culture de tolérance et de reconstruction dans les sociétés d’après-guerre.

اترك رد

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.